Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Mama Terre
  • : Blog d'une maman, accompagnatrice en chant prénatal, développement personnel et créatif sur la zone de Pau (64). Partage d'expériences et connaissances dans le domaine de la maternité et du "parentage" respectueux. Accompagnement et soutien des mamans, des parents. En prévision: Interviews et témoignages (maman, papa, doulas, sages-femmes, psychophoniste, accouchements à domicile ou à l'hopital, etc.).
  • Contact

Profil

  • Delphe
  • Je suis une maman comblée, en recherche d'une parentalité bienveillante, à l'écoute et dans le respect des besoins de l'enfant et aussi du parent. Je suis accompagnante en chant prénatal, en développement personnel et créatif, mais suis aussi artiste peintre, chanteuse auteur-compositeur-interprète.
  • Je suis une maman comblée, en recherche d'une parentalité bienveillante, à l'écoute et dans le respect des besoins de l'enfant et aussi du parent. Je suis accompagnante en chant prénatal, en développement personnel et créatif, mais suis aussi artiste peintre, chanteuse auteur-compositeur-interprète.

Rechercher

Soins, accompagnement et +

 

Accompagnement grossesse, naissance et après

 

Des associations accompagnantes:

Art mon nid sur Pau, Oloron, Buzy et Hasparren

Coeur de Famille à Pau

Comm'soi à Tarbes
(ateliers communication non-violente et +)

Planète famille à Tarbes

 

Des accompagnantes:

Magali Michotte de Naître ensemble: Doula, haptonomie, yoga de la grossesse, EFT, massage, rebozo, titulaire d'un diplôme de psychothérapie, une très belle personne.

Cécile Mesple de Coeur de Famille à Pau: Cécile est Doula et spécialisée dans l'écoute notamment l'écoute des pleures. Elle est aussi consultante familiale. Découvrez son site pro: rire-et-pleurer.fr

 

Nathalie Le Corre-Sadok accompagne la Vie (Paris)

 

Chant Prénatal

Delphine Coras sur Gan, Pau et autour: Accompagnatrice en chant prénatal e, t chant de mieux-être, chanteuse-auteur-compositeur et peintre, multiples connaissances dans le domaine périnatal, connaissances de pratiques de développement personnel, initiation à L'EFT de la grossesse ou pour tout autre moment de vie, créatrice du Chant-EFT, initiation à la Bio énergétique notamment pour la grossesse ou le bien-être féminin, atelier d'ancrage, etc, accompagnement vers l'expression de soi par la créativité... contact mail

Patricia Despujol sur St Faust(64)

Fanny Moullet (Psychophoniste spécialisée M.L.Aucher, chanteuse, chef de choeur et clarinettiste) à Pau

Julie Lambert à Pau

Emmanuelle Thomas vers Toulouse-Balma

Carine Lefebvre, sage femme à l'asso coeur de famille sur Pau

 

autre technique de chant pour la naissance:

Magali Dieux à Paris (voici un film à voir "Naître enchantée")

 

 

Haptonomie

Anne Cautenet à Pau - très spécialisée en haptonomie

Zoé Fontaine à Gan(64) - sage-femme spécialisée en haptonomie

 

 

Homéopathe de Pau

Isabelle Jambon

 

 

Ostéopathe

Laurence Beaudic, à Billère
(refait le chemin de la naissance et +)

Michèle Vanderheyden-Busquet à Pau
(spécialisation bébé)

Laurent Martinez à Pau

Daniel Pavageau à Bénéjacq

Erick Rose à Pau

 

 

Naturopathe

Martine Chatelet à Lescar (spécial dans façon d'aborder les choses)
(Naturopathe Conseil perso. en hygiène de vie / Thérapies naturelles et énergétiques...)

 

 

Spécialiste en soin avec les élixirs de fleurs

Marie-Colombe Clémente à Pau (magiedelavie.fr)

 

 

Massage du bébé

Art mon nid sur Pau, Oloron, Buzy et Hasparren

Bonheur des bébés de Nathalie Le Corre-Sadok (Paris, 75)

Isabelle Lazare, zone plaine de Nay et plus

 

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 00:05

 

Selon la définition du site "Haptonomie.org", cette technique est:

 

"...la science des interactions et des relations affectives humaines, bref : la Science de l'Affectivité.

 

Haptonomie provient de la conjonction des termes grecs classiques " hapsis " qui désigne le tact, le sens, le sentiment, et " nomos " qui désigne la loi, la règle, la norme. Hapto signifie : j'établis tactilement une relation, un contact tactile pour rendre sain, pour guérir, rendre entier, pour confirmer l'autre dans son existence.

Ce contact haptonomique, de qualité thymotactile confirme affectivement l'autre dans le Bon qu'il représente, ou peut représenter, l'affermit dans son existence pour établir un état de sécurité de base, afin qu'il puisse s'épanouir et développer son identité - son authenticité - propre."

 

 

Moi et mon compagnon avons expérimenté l'haptonomie de mon 4ème mois de grossesse à la naissance de ma fille. Nous avons été accompagné pour cela par une sage-femme spécialisée dans cette technique.

Cette mise en relation avec notre enfant nous a grandement offert. Ce fut une révélation pour nous et une expérience très émouvante, voir parfois bouleversante.

Déjà, le premier jour où nous avons été initié à l'haptonomie j'ai reçu des éléments qui m'ont permis d'identifier et sentir les mouvements de mon bébé. Le soir même après je le sentais bouger et c'était merveilleux. Je commençais à rentrer en contact avec ma fille.

Ce 1er jour, fût bouleversant pour mon compagnon car la sage-femme lui a permis de sentir le bébé et entrer en contact puis en échange avec lui. Elle nous a de suite enseignée une façon d'appuyer sur mon ventre pour appeler le bébé. Au fil de la grossesse nous avons pu développer des échanges ludiques et des liens très fort avec notre fille ainsi que vivre des moments très doux de complicité à trois.

L'haptonomie nous a permis de suite de voir notre enfant comme un être sensible et conscient, avec un caractère que nous reconnaissons bien en elle aujourd'hui.


D'autre part, outre les échographies, mon compagnon a pris conscience qu'il s'est sentie devenir père à ce moment là de la 1er rencontre, puis que le lien complice d'amour s'est tissé et enrichi au fil de la grossesse. Pour lui le déroulement de la rencontre a été fluide et il a vécu les étapes de passage de la grossesse à la venue au monde de notre enfant dans une complète continuité. Nous savons aussi que cela a été très utile lors du moment où il a gardé notre fille en peau à peau après sa naissance pendant que j'étais au bloc opératoire.


Lors des échanges avec le bébé on sent vraiment que le rapport évolue et que l'enfant y trouve du plaisir, de l'affection, de la stimulation et plus. Je n'oublierais jamais comment ma fille venait appuyer son dos dans ma main droite posée sur mon ventre et comment aussi elle glissait contre, aussi ses genoux ou ses pieds ou autre qui répondait sur les zones où nous avions appuyé juste avant. De ce fait, je me sens totalement en accord avec ce qui est dit des bienfaits de l'haptonomie comme par exemple le renforcement de l'estime de soi.


Il parait que certains enseignements peuvent permettre au parent d'utiliser l'haptonomie lors de l'accouchement comme le fait de faire venir l'enfant vers le bas. Nous n'avons pas eu la chance d'essayer.

 

Pour toute ces raisons et bien d'autres encore, je conseille à tous les parents de vivre cette merveilleuse expérience de rencontre, d'échange avec son enfant longtemps avant sa venue au monde.

 

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 17:30

 

.

http://turbolyne.free.fr/images/frambois.jpg

Cela fait longtemps que je désire témoigner des bienfaits de la tisane de framboisier sauvage car je l'ai utilisée peu de temps avant la venue de ma fille, non pas pour stimuler ma fécondité mais pour résoudre des soucis de peau grace à un meilleur équilibre hormonale. Ce fût efficace pour les deux choses. Auparavant, je n'étais jamais devenue enceinte alors qu'il y eu vraiment des moments où cela aurait pu être. Cette fois là, non seulement j'étais enfin prête à devenir mère (bien sûr le psychologique aide à l'accueil dans notre corps de l'enfant), mais j'ai aussi utilisée la tisane de framboisier durant les trois mois de l'automne et je fus enceinte fin décembre.

 

Un an avant ma grossesse, j'ai rencontré Johanne une femme herboriste quebecoise d'origine amérindienne. J'ai alors appris que la feuille de framboisier est "LA PLANTE" utilisée par les amérindiennes du nord pour leur santé. Elle nous a expliqué qu'en tonifiant l'utérus, cette plante permet aux femmes de retrouver un bon équilibre hormonal et que cela joue tant au niveau d'un retour à une régularité du cycle menstruel, que de la fécondité, que de l'aide pour l'accouchement pour que le col soit à maturité, ainsi que à la remise en place de l'utérus après l'accouchement. Les femmes amérindiennes l'utilisent toute leur vie, notamment aussi à la ménopause.

 

Toutefois, il n'est pas très clair qu'on puisse en prendre durant les 3 premiers mois de grossesse (les données semblent se contredirent: certains le conseillent, d'autres le déconseillent, donc: ?. Il me semble qu'il serait mieux, par précaution, de l'utiliser en dehors de la grossesse ou le dernier mois de grossesse pour préparer la mise au monde et. A vous de vous faire un avis. 

 

 

Dans son livre "Le trèfle de vie, recueil de plantes médicinales au fil de la grossesse"(Editions Mamamélis), Susun S. Weed parle de l'utilisation du framboisier sauvage et bien sûr d'autres plantes stimulants la fécondité dont je vous parlerais bientôt dans un autre billet: "Des plantes donnants un coup de pouces à la fécondité".

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41JG2EE0Q0L._SS500_.jpgVoici ce qu'elle écrit à propos du framboisier sauvage:

- à "favoriser la fertilité", page 24

"Toutes les sortes de rubus, mais plus spécialement les espèces sauvages, ont des feuilles qui contiennent un tonique utérin très efficace et une grande quantité de calcium. Je place la feuille de framboisier rang des agents fécondants. Elle est plus efficace mélangée à du trèfle des prés. Laissez infuser 15g de trèfle des prés et 15g de feuilles de framboisier dans 1l d'eau pendant quatre heures. Vous pouvez en boire chaque jour plusieurs mois de suite."

- à "Pendant la grossesse","Toniques", page 38

"Les plantes toniques améliorent votre état général en équilibrant et soutenant le flux et la concentration d'énergie du corps. Elles apaisent les maux et préviennent des problèmes de santé majeurs. Pendant la grossesse, utilisez des aliments sauvages et des toniques nutritifs afin d'accroître l'apport en sels minéraux vitaux et en vitamines. Cela aura également pour effet d'augmenter votre énergie et d'améliorer votre tonicité utérine. Certains toniques utérins sont cependant contre-indiqués pendant la grossesse, ou ne peuvent être utilisés que pendant les dernières semaines. Mais la plupart des toniques doivent être pris régulièrement, car ils sont aux cellules ce que l'exercice est aux muscles: seule vaut la constance!

Bien sûr  que la prise occasionnelle de toniques pendant la grossesse peut être bénéfique puisqu'ils contiennent des éléments nutritifs, mais considérez que la régularité cela signifie cinq fois par semaine, ou tous les deux jours, selon vos habitudes et vos besoins. Alors pourquoi ne pas remplacer votre tasse de café matinale par une infusion de feuilles de framboisier que vous mettez dans le réfrigérateur. Buvez-la en lieu et place d'eau minérale, de vin, de bière. Une fois par semaine, ajoutez des légumes sauvages à votre alimentation. Faites-en un évènement culinaire!

Depuis des millénaires, les femmes versées dans la connaissance du règne végétal ont recommandé les plantes toniques pour la grossesse...

...Feuille de framboisier En tisane ou en infusion, le "rubus idaeus" est la plante tonifiante la plus communément utilisée pour la grossesse et la plus sûre. Elle contient de la fragrine qui tonifie les muscles de la ceinture pelvienne, utérus compris. Il est important de relever une riche concentration en vitamine C, la présence de la vitamine E et celle de calcium et de fer facilement assimilables. La feuille de framboisier contient en outre des vitamines A et complexe B ainsi que de nombreux sels minéraux, phosphore et potassium inclus. La plupart des vertus attribuées à l'utilisation régulière de la tisane de feuilles de framboisier pendant la grossesse sont dues au pouvoir fortifiant de la fragrine ou bien à celui nutritif de ses vitamines et sels minéraux. Parmis les effets bénéfiques de la feuille de framboisier, notons:

- Augmente la fertilité chez l'homme et la femme.

La feuille de framboisier est une excellente plante pour la fertilité lorsqu'elle est combinée avec du trèfle des prés.

- Empêche fausses couches et hémorragies.

La feuille de framboisier tonifie l'utérus et aide à prévenir les fausse couches et les hémorragies du post-partum dues à un utérus relâché ou atonique.

- Atténue les nausées matinales....

- Diminue les douleurs du travail et du post-partum.

En tonifiant les muscles utilisés pendant les contractions et l'accouchement douloureux et favorise un prompt rétablissement. elle n'empêche cependant pas les douleurs provoquées par la dilatation du col de l'utérus.

- Assure un accouchement rapide et sans risque.

La feuille de framboisier aide l'utérus à se laisser aller et à fonctionner sans tensions. Elle ne renforce pas les contractions, mais permet à l'utérus qui se contracte de travailler plus efficacement; elle peut ainsi faciliter et accélérer la naissance.

- Aide à l'explusion lors d'une rétention placentaire.

La feuille de framboisier n'est en soi pas efficace pour ce genre de problèmes. Mais combinée avec du lierre terrestre ou de l'angélique qui, elles, agissent aussi séparément, elle facilite l'expulsion du placenta.

- Aide à produire du lait maternel en abondance.

La haute teneur en minéraux de la feuille de framboisier encourage la production de lait, son pouvoir astringent pouvant toutefois avoir un effet contraire chez certaines femmes."

 

 

Outre d'autres pages où elle vente les mérites des feuilles de framboisier, Susun S. Weed donne à la fin du livre une recette de "tisane contre la dépression du post-partum" qui en contient:

 

15g de racines séchées de réglisse hachées menu

30g de feuilles séchées de framboisier émiettées

30g de feuilles séchées d eromarin coupées finement

30g de fleurs séchées de houblon grimpant

 

Mélangez soigneusement les plantes séchées. Prenez 2 cuillerées à thé par tasse d'eau bouillante pour préparer cette tisane très odorante et au goût intéressant. Le réglisse favorise l'équilbre hormonal et remonte le moral. La feuille de framboisier tonifie l'utérus et les ovaires, fournit en calcium et rend la vie plus facile. Le romarin augmente l'afflux de lait, contient du calcium, tonifie le foie et est un favori des femmes de la tradition dans la lutte contre la dépression. Le houblon grimpant est riche en calcium, renforce le système nerveux et calme. La dose habituelle est de 2 tasses ou plus par jour pendant plusieurs semaines, voire deux mois.

 

 

Voilà donc une plante bien amoureuse des femmes, n'est-ce pas?

Je vous donnerez d'autres conseils et recettes de Susun S. Weed dans d'autres articles qui seront ciblés.

Le livre de cet auteur est trouvable dans sa nouvelle édition: ICI par exemple

 

 

 

En plus, voici un cours billet que j'ai trouvé sur le net:

Préparer l'utérus pour l'accouchement

Comment aider naturellement l'ouverture du col de l'utérus

"Tisane de feuilles de framboisier

Utilisée par les Indiens d’Amériques depuis des centaines d’années, la feuille de framboisier aide à tonifier l’utérus et à renforcer l’efficacité des contractions. Cette tisane ne déclenche pas l’accouchement mais prépare votre corps au travail. Une étude australienne a mis en évidence que son utilisation accélère la partie active du travail et limite le recours aux forceps. Si vous n’avez aucune contre-indication, vous pouvez prendre de la feuille de framboisier pendant les deux derniers mois de votre grossesse (tisane ou gélule).

.
Merci à toutes celles qui témoigneront de leur utilisation du framboisier

note:
Depuis la parution de cet article sur le framboisier(article le plus lu de mon blog), je remarque que certaines personnes viennent vers ce billet parce qu'elles cherchent à acheter de la "tisane de framboisier".
Voici quelques orientations simples:
Dans votre ville, vous avez peut-être un herboriste. Il en aura c'est certain.
Pour Pau, il y en a deux: l'un, Aux Herbes de St Jacques, rue tran(05-59-27-49-07) et l'autre, Les herbes du Foirail, place du foirail(0559301258).
Notez qu'il est clairement préférable de prendre des plantes Bio et tous les herboristes ne vendent pas forcément des plantes Bio (dommage). Demandez-leur, diplomatiquement, la provenance de leurs plantes. Sachez aussi qu'une préparation d'herboriste coûte cher et qu'il vaut bien mieux prendre séparément vos 25 ou 50g de feuilles de framboisier et d'autres plantes que vous désireriez y adjoindre(si vous avez une recette).
Pour des plantes Bio:
  • Vous pourrez vous tourner vers les magasins Bio (Epicerie Verte, Bio Coop, etc.) et leur commander s'ils n'en ont pas en magasin.
  • Autrement, il y a pleins de sites ou entreprises sur le net qui en vendent à des prix intéressants. Il vous suffit de taper une recherche simple comme "feuilles framboisier Bio" et vous aurez multes sites qui en vendent. Pour exemple: J'ai retenu le site de Bébé au Naturel qui vend celles de L'Herbier de France pour 2,99€ les 25g.

 

Voilà. A vous de jouer maintenant.

 



Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:04

Si vous êtes enceinte et que vous êtes dans le cas d'une union libre avec votre compagnon
, ll est vraiment important de connaître les bénéfices qu'apporte la reconnaissance anticipée de l'enfant par son père.
Hormis le confort de l'avoir fait tranquillement avant la naissance et le plaisir de faire le geste de reconnaître son enfant cela apporte des droits essentiels au père pour qu'il ait la parole dans certains cas urgents et c'est aussi important pour l'enfant.

Mon couple en a fait l'expérience juste après la naissance de ma fille. J'ai alors été emmenée en urgence au bloc opératoire et grâce à la reconnaissance anticipée mon compagnon a pu garder notre fille en peau à peau contre lui jusqu'à ce que je revienne. Dans tous les cas où la mère n'est plus en état de donner un avis pour l'enfant le fait que le père l'ait reconnu lui donne la possibilité de faire légalement des choix importants, d'être entendu.

La reconnaissance anticipée apporte encore plusieurs autres choses essentielles que je vous laisse découvrir à votre guise par exemple ici sur "Web Libre" ou ici sur le blog "Garçon ou fille?" ou encore ici en moins détaillé sur "Magicmaman.com".
Je tenais déjà à vous transmettre cette information qui me semble importante à connaître avant de mettre au monde son enfant. Les responsables de l'état civil ne m'en avait pas informé lorsque je leur avais demandé ce que peut apporter cette reconnaissance. Heureusement je me suis informée via le net et mon compagnon l'a faite. Ce fût d'ailleurs un des beaux moments à vivre de la grossesse.

Sachez aussi que:

- L’enfant né d’un couple qui n’est pas marié est appelé enfant naturel.
- La reconnaissance de l'enfant peut être individuelle ou conjointe, et se faire avant la naissance pour les deux parents ou après la naissance pour le père, c’est-à-dire en même temps que l’acte de déclaration de l’enfant ou à une date ultérieure.
Elle peut également être effectuée avant la naissance de l’enfant.


Comment ça se fait:

On le fait dans une Mairie, normalement au bureau de l’état civil. Cela peut se faire à la mairie de votre domicile, même si vous accoucherez dans une autre ville.

 

Pièces à fournir
• une pièce d’identité (si reconnaissance individuelle) de l'auteur de la reconnaissance
• les pièces d’identité (si reconnaissance conjointe) des deux parents


A noter : en cas de reconnaissance conjointe, l’enfant à sa naissance portera le nom du père. En cas de reconnaissance individuelle, l’enfant portera le nom de la première personne qui l’a reconnu.


Si déclaration conjointe de choix de nom, les parents peuvent donner leur patronyme respectif dans l'ordre qu'il souhaitent. L'enfant portera un double nom.


Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 23:00

Que ce soit pendant ma grossesse, mon accouchement ou après, les médecines naturelles m'ont énormément apportées.
Homéopathie, acupuncture, ostéopathie, elixirs floraux, extrait de pépin de pamplemousse ont été mes compagnons en plus d'une alimentation saine. Il me sont encore très utiles suivant mes besoins, ainsi que pour mon bébé.


Note importante:
Je vais vous parler, ici, des différentes expériences de soins dont j'ai bénéficié durant ma grossesse, mon accouchement et juste après.
Je vous encourage, si vous recherchez ce type de soins, à aller voir des médecins spécialisés dans ces thérapies. Mon témoignage n'est en aucun cas une incitation à l'automédication d'autant plus dans le cadre d'une grossesse. Je vous conseille d'être vigilante et bien informée car par exemple il faut veiller à ne pas boire n'importe qu'elle plante en tisane, se renseigner sur les rares huiles essentielles sans risques pour bébé, encore plus lors des trois 1er mois de grossesse, ainsi que sur les dosages et modes d'administration.
Tenant juste à témoigner du bénéfice que j'ai reçu de ces soins, je ne vous transmettrais pas qu'elles sont les granules homéopathiques qui m'ont soigné ceci ou cela. Le seul que j'ai noté peut être donné sans risque.



Durant ma grossesse, un acupuncteur-homéopathe
m'a permis d'être plus sereine et m'a très bien accompagné à l'aide de l'homéopathie lors de gros rhumes mais aussi dans des cas plus importants comme celui d'une paralysie faciale partielle (du côté gauche). D'habitude lors d'une paralysie faciale le traitement est lourd au cas où ce soit une paralysie dues à une maladie et du coup on se retrouve d'office avec des corticoïdes et des antibiotiques puissants. Mon médecin a préféré évaluer en fonction de mon état et surtout du fait que la paralysie n'évoluait pas, ce qui voulait dire qu'elle n'était pas dues à un virus (la cause n'était pas claire: coup de froid, compression du nerf faciale?). Ainsi j'ai pu éviter de gros traitements qui n'aurait pas été bon pour mon bébé. Je le remercie d'avoir été calme et rassurant tout en s'informant régulièrement de mon état de santé. Le traitement homéopathique a été efficace et la paralysie s'est résorbée assez vite. Elle ne se voyait plus au bout d'une semaine et demie. Les sensations de gêne par contre et le fait de rebouger normalement le visage ont été plus long a résoudre. La seule chose qui reste c'est d'être un peu contractée du côté gauche du visage lorsque je suis fatiguée. C'est devenu mon baromètre de fatigue.
Durant toute ma grossesse, mon homéopathe m'a prescrit des granules pour être la plus zen possible. Il continue à m'en prescrire aujourd'hui pour m'aider à vivre les remous que me provoque hormonalement l'allaitement.
Lors de rhume, j'ai pris en plus de l'homéopathie de l'extrait de pépin de pamplemousse mais à dose réduite (9 gouttes au lieu de 15 à 20 gouttes). Il vaut mieux demander le dosage approprié à votre pharmacien. Attention, il faut le diluer dans de l'eau pour le boire sinon c'est très très acides pour l'organisme et donc mauvais.

A la fin de ma grossesse, j'ai utilisée du Rescue (remède d'urgence de Bach, elixir de fleurs) pour m'accompagner lorsque je sentais que j'avais besoin de vivre une décharge émotionnelle. Cela m'a été fort utile et je l'utilise toujours lorsque je me sens à plat ou abattue ou surtendue... C'est très important d'apprendre à décharger ses émotions ou tensions lors d'une grossesse. Cela permet d'évacuer les hormones de stress. Cela permet aussi d'apprendre à moins réprimer nos émotions et ainsi on commence à faire le travail d'accueil des futurs besoins de pleurs de notre bébé. Pour comprendre le besoin de décharger vous pouvez lire "Pleurs et colères des enfants et bébés"  ou "mon bébé comprend tout" de Aletha Solter. Tout y est clairement expliqué. Durant la période d'allaitement, on peut avoir aussi des besoins importants de décharger car les hormones peuvent nous faire faire de jolis mouvements d'humeur et bien sur la fatigue s'y ajoute.
Dans les 3 derniers mois de ma grossesse, mes soucis de rétention d'eau et de circulation sanguine ont augmenté d'autant que c'était l'été. La sage-femme qui m'avait enseigné le yoga de la grossesse jusqu'en juin m'a conseillé pour cela d'essayer la technique du bain dérivatif en respectant le temps par rapport au poids. Elle m'a dit qu'en le faisant environ 4 fois par semaine je devrais voir des résultats positifs. La semaine où je m'y suis tenue, j'ai bien vu ces résultats. J'avoue ne plus avoir réussie à le faire plus de 2 fois par semaine après. A chaque fois que je l'ai fait, je me suis sentie bien après.
Autrement, quand mes jambes était très gonflées, je les mettais en l'air, je faisais quelques exercices jambes en l'air contre le mur ou jambes relevées et posées sur un ballon de gymnastique (super et génial aussi pour le mal de dos en prenant soin de bien faire bascule du bassin). En ultime recours, je me mettais les pieds dans de l'eau froide bien salée (le sel absorbe l'eau et les toxines, donc draine).
Un autre conseil de la sage-femme pour avoir moins de soucis de rétention d'eau est de ne plus consommer de produits laitier de vache, au moins le dernier mois.
Elle m'a d'ailleurs aussi conseillé de ne plus manger de proteïnes animales le dernier mois pour avoir des muscles moins fermes, avoir plus de souplesse pour accoucher. J'ai eu vraiment du mal à le faire, donc je ne pourrais pas vous donner de résultat.

Avant l'accouchement, j'ai pris de l'arnica 5ch en granules environ 3 jours avant(difficile à déterminer n'est-ce pas?) sous les conseils de mon homéopathe.
Pour info: Dans la dernière semaine avant d'accoucher, on peut voir un ostéopathe qui va aider à l'ouverture du bassin. J'ai reçue cette info juste durant mon avant-dernière semaine et je n'ai pas pu avoir rendez-vous. J'ai accouché 10 jours plus tard. Par contre, j'ai vu un ostéopathe 3 semaine après mon accouchement pour bien remettre en place mon bassin.

Juste après la naissance de bébé
, certaines sages-femmes savent serrer le bassin avec une écharpe ou une gaine et peuvent montrer comment le faire chez soi. On peut le demander dans son projet de naissance pour en discuter ensuite avec l'équipe médicale: c'est ce que j'ai fait.

Après l'accouchement, les sages-femmes de la maternité d'Orthez m'ont fait prendre de l'arnica en granules et d'autres granules pour calmer mes pertes de sang. Ce fut très efficace. J'étais très anémiée (5 de taux sanguin) et fatiguée à cause d'une forte hémorragie à la fin de mon accouchement. On m'a d'ailleurs transfusé avec mon accord 2 poches de sang le lendemain de l'accouchement et à nouveau 2 poches 6 jours plus tard pour m'aider à remonter la pente.


Les jours suivant l'accouchement
, une aide-soignante spécialisée dans les soins avec les fleurs de bach m'a permis de retrouver plus d'énergie et de bien-être. Elle a d'ailleurs aussi fait un petit cocktail pour mon compagnon. J'ai vraiment sentie et vécue une grande différence lors des deux jours où elle m'a donné les elixirs de fleurs (ex: le matin j'étais bien reposée, avec beaucoup plus d'énergie):

  • Pour la fatigue, elle m'a donné de "l'Olivier/Olive"(permet de dormir d'un sommeil réparateur, très adapté dans les états de fatigues intenses notamment dus à une opération).
  • Pour le choc vécu (choc physique du à l'hémorragie + choc émotionnel du à la séparation d'avec mon bébé + une grande peur), elle m'a donné de la "Dame de onze heures/Star of Bethleem" (utile pour les chocs émotionnels, les séparations, les deuils. ou ceux qui n'acceptent pas d'être consolés. C'est une fleur qui apporte le réconfort, la consolation et met un baume sur les blessures de l'âme et du coeur).
  • Pour l'inquiétude pour l'enfant, elle m'a donné du "Marronnier Rouge/Red Chestnut" (peur exagérée pour autrui, ou projection de nos propres peurs sur les autres, permet de relativiser par rapport aux vrais dangers de la vie).
  • Pour la confiance en soi, en son intuition, j'ai pris du "Plumbago/Cerato"


Après le retour à la maison,
j'ai continué à prendre des fleurs de Bach avec une préparation faite en pharmacie par une spécialiste du domaine (mon bébé aussi a eu sa petite fiole diluée dans l'eau). Ensuite, j'ai poursuivie jusqu'à maintenant les soins avec mon homéopathe-acunpuncteur qui là encore me permet d'être soignée de la façon la plus naturelle possible, ce qui est formidable pour ma puce que j'allaite toujours. L'homéopathie m'a aidé aussi à vivre plus sereinement les effets des fluctuations hormonales dus à l'allaitement.

Trois semaines après l'accouchement, un ostéopathe m'a resserré le bassin. C'était impressionnant de voir en sortant de son cabinet mes pieds extrèmement bien alignés et mon corps naturellement droit.

Voilà, vous trouverez la suite de mon parcours avec les médecines douces et soins naturels dans les catégories adaptées aux périodes: "Bébé est là", "Soin du parent"

Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 00:30
le cheminement et l'accueil

Dossier en préparation



A venir: le témoignage touchant d'un papa

Je suis en train de le mettre par écrit (ça prend du temps).

Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 00:10

Trouver son accompagnement :


Des associations qui accompagnent et aide à la préparation à la naissance

Durant les mois exceptionnels de la grossesse, chargées d'émotions intenses, fournis en réflexions, avec en point de mire l'accouchement, d'avoir été accompagnée par les membres d'une association pour la naissance consciente et sans violence nous a grandement aidés mon compagnon et moi.

Cette association composée essentiellement de doulas et sages-femmes bénévoles, m'a permis grâce à ses activités (groupe de naissance consciente, yoga de la grossesse, soutien à l'allaitement, accompagnement des pleurs des bébés...) de recevoir des informations précieuses pour pouvoir préparer mon accouchement et faire naître mon enfant de la manière la plus proche de mon ressentie et de mes valeurs.
J'y est non seulement beaucoup appris ce qui m'a permis de faire mes choix en pleine connaissance de cause, mais j'ai aussi pu mettre à jour des conditionnements de pensée qui ne me correspondait pas grâce à des instants précieux de paroles et échanges durant les cours.
Il faut dire que j'étais ouverte à l'idée de remettre en cause certains schémas de pensée et que j'ai un caractère à aller fouiller pour trouver des solutions plus adaptée à mes besoins lorsque quelque chose ne me correspond pas, mais pour cela il faut une prise de conscience et c'est ce que m'a offert l'accompagnement de l'association. J'ai ainsi pu aller plus loin dans mes réflexions et réformer certaines idées préconçues ou autres concepts.


Parmis les informations qui m'ont été offertes il y a:

  • L'apprentissage de la physiologie de l'accouchement et les effets de la médicalisation sur elle (très important pour faire son choix dans la manière d'accoucher)
  • La prise de connaissance de chartes tel que la "charte européenne des droits de la parturiente"
  • Les effets bénéfiques de la décharge émotionnelle (permet d'évacuer le stress), découverte de ses propres mécanismes de répression des pleurs (permettra aussi de mieux laisser bébé exprimer ses émotions, décharger s'il en a le besoin et d'évacuer le stress accumulé)
  • L'importance de voir plus loin que l'accouchement en se préparant au retour à la maison (fatigue, allaitement et sa physiologie, besoins physiologique et émotionnel de la mère, ceux du bébé, pleurs des bébés, sommeil, alimentation, les besoins d'aide ...)
  • L'aide à la création d'un "projet de naissance" (permet d'être clair dans ses besoins et désirs pour le jour de la naissance de l'enfant et d'entrer dans un rapport de confiance avec les intervenants de l'accouchement).
  • Des façons de se libérer de ses peurs en les regardant en face et les exprimant (le yoga de la grossesse m'y a beaucoup aidé avec d'autres techniques de lacher prise, visualisations ou ancrage).
  • Le portage en écharpe, l'emmaillotage doux (besoin du bébé d 'être contenu dans les premiers temps, mais emmaillotage laissant bébé élargir l'espace en fonction de ses besoins)...
  • et plus encore

Avec toutes ces informations et nouvelles réflexions, j'ai pu de moi-même étoffer mes connaissances en trouvant de nouveaux livres sur les sujets liés à la naissance et faire ensuite de nouveaux choix. Par exemple, le livre "Partager le sommeil de son enfant" de Claude-Suzanne Didier-Jean Jouveau, m'a permis de vivre un complet revirement de la façon d'envisager de faire dormir mon bébé. De l'idée de faire dormir ma fille seule dans sa chambre, je suis finalement arrivée au fait de la faire dormir avec nous dans le lit parental.

Bien sûr, il m'a manqué d'autres enseignements pour accueillir au mieux bébé (comment le tenir, le baigner, le sécher bien, etc.). C'est bien normal, d'ailleurs beaucoup de choses s'apprennent du fait d'y être confronté. Je trouve que la tête d'une future maman ressemble à un chaudron en pleine ébullition, il y a tellement de choses à penser pour choisir, apprendre et de l'autre coté nous avons besoins de prendre le temps de nous détendre, reposer et gouter se moment privilégié pour nous-même, pour notre enfant mais aussi pour passer de doux moment avec notre compagnon (à deux ou déjà à trois grâce à l'haptonomie!). Tout ça demande déjà une bonne écoute des besoins du moment et ça ça prépare bien pour l'après naissance.

Ce qui m'a le plus posé de problèmes après la naissance de ma fille fût le fait de recevoir des conseils très différents pour un même sujet de la part de professionnels (sage-femmes, pédiatres). Je ne savais pas qu'il pouvait y avoir autant d'avis sur des domaines physiologiques comme l'allaitement et la fréquence normale des tétées par exemple. Au début, confiante, j'ai suivi les premiers conseils, puis d'autres différents sont venues et il m'a fallut plusieurs mois pour trouver enfin des infos vérifiées scientifiquement et ce qui me semblait être le plus juste (finalement allaiter vraiment à la demande et sans stopper la tétée, sans me fier à un rythme de "pas plus que toutes les 3 heures" qui n'a rien à voir avec des enfants allaités qui digèrent bien plus vite!). Le hic et l'importance de cela pour moi était que ça pouvait jouer un rôle dans les coliques et renvois acides de ma fille. Dans ce domaine, j'en ai entendu aussi de toutes sortes ... (à lire dans le sujet sur les coliques et RGO).
Bref, j'aurais aimé avoir des données fiables sur la digestion des bébés allaités avant la naissance de mon enfant.

Etre bien informée, bien accompagnée durant la grossesse me semble essentiel pour vivre au plus près de nos désirs notre accouchement et l'accueil de notre enfant, ce qui permet de récupéré de l'autonomie, mais aussi pour après la naissance regagner des heures et énergies précieuses à notre nouvelle vie de maman et accompagner au mieux notre bébé.


N.B:
L'association qui m'a accompagné durant ma grossesse se nomme "Coeur de famille".
Il font aussi un travail d'accompagnement après la naissance avec soutien à l'allaitement, soutien aux pleurs des bébés, soutien des parents, cours de portage, etc.
C'est à la base une Maison de Naissance de la ville de Pau(64) qui malheureusement ne parvient pas à pouvoir exercer ce rôle (pas de subvention pour l'équipement exigé par les nouvelles lois).



Dossier "Trouver son Accompagnement": A suivre...

 

 

Repost 0

Pages

Des bonnes adresses

 

Lieux pour les Enfants

 

Ludothèque - Maison du jeu Coudères à Pau (super lieu qui va bientôt se transformer)

 

Les Trois Pommes à Pau

 

Répertoire "enfants/jeunesse" de l'Université de la Citoyenneté

 

Mes adresses gourmandes

 
Restaurants Pau & Environ


Les Papilles Insolites à Pau

Le Caméléon à Pau

Le Sanaga à Pau


Le restaurant d'application du Lycée Montpensier à Pau


L'orée du bois à Pedehourat

Chez Chateau à Esquiule


Restaurants Paris

Chez Marianne, rue des Rosiers